Visite chez la dermato

Je suis allée chez la dermato ce lundi :

Ma dermato m’a dit que le traitement avait bien marché, que les cicatrises qui restent devraient partir totalement dans les deux ans.

je continue la crème A-derma Epithélia pour les cicatrices.

 

voila mon combat contre mon acné est terminé

J’espère vous avoir aider et n’hésitez pas à poser des questions et faire tourner ce blog !  2015-04-11 13.47.572015-04-11 13.44.512015-04-11 13.47.15

Publié dans : Non classé | le 8 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

du 6eme au 10 mois ( la fin ! )

Alors , je n’ai pas eu d’autres boutons mais j’ai quelques traces rouges ( les cicatrises)

J’ai continué mon traitement à 20 mg par jour.

Prise de sang tous les mois.

PAS de soleil ( j’ai fin mon traitement en Aout ) et mettre une bonne crème scolaire ( +50).

J’ai fini mon traitement en Aout 2014 , je dois revoir ma dermato en mai 2015.

Je remarque que je transpire un peu plus qu’avant les traitement , notammant sur le visage.

Les cicatrices sont présentes surtout sur les joues. Parfois elles sont rouges ( surtt au soleil). j’utilise la crème Aderma Epithéliale pour mes cicatrises.

J’ai des petits boutons sur les avants bras mais pas de boutons sur le visage ( ou c’est très rare et petits boutons).

Je n’ai pas retrouvé ma » peau de bébé » mais ce traitement à fait partir tous mon acné , un vrai miracle !

J’attend le mois de mai et donnerai des nouvelles suite à mon entretien avec ma dermato.

N’hésitez pas à me poser des questions ou poster des commentaires

 

 

Publié dans : Non classé | le 9 avril, 2015 |Pas de Commentaires »

4eme et 5 eme mois

J’ai eu une visite chez le dermato au 5 eme mois :

- diminution du traitement ( 20 mg par jour )

-je n’aurais pas ou très peu de cicatrise

- il me reste 5 mois de traitement (il faut un total de 660 g)

 

tjr les mêmes produits pr les mains, lèvres, corps et visage

 

pas de boutons en plus .6 mois roac 6 mois

 

Publié dans : Non classé | le 9 avril, 2015 |Pas de Commentaires »

3eme et 4 eme mois

 

 

Mes Mains deviennent vite rouge ( petit points rouges)

J’utilise Uriage crème pour les mains .

 

Mes lèvres : J’utilise le petit marseillais au karité tt les jours, je n’ai pas de gerçures

 

Mes yeux : mettre aqualarm si les yeux sont secs.

 

Pour le corps : Avene cold cream tt les jours.

 

Pas de nouveaux symptômes.

 

Les boutons disparaissent doucement , 1 ou 2 sont apparus. plus de boutons inflammatoires

 

 

Publié dans : Non classé | le 9 avril, 2015 |Pas de Commentaires »

2eme mois

Je n’ai plus de saignement de nez .

Pas de nouveaux boutons sur le front et la joue gauche.

Mais quelques boutons sur la joue droite.

J’ai l’impression que mes boutons se voyent plus, mais la dermato m’a dit que c’était normal ,il fallait que ça sortent.

J’ai la peau séche au niveau des mains : Uriage crème ou La roche Posay cicaplast.

Pr mes lévres , j’utilise Uriage Ceralip.

J’ai toujours mal au dos.

Enfin, je suis plus fatigué, c’est un des effets secondaires les plus fréquents et j’ai augmenté ma dose ( de 20 mg à 30 mg).

roa 2 eme mois roaccutanne 2emme mois Roaccutanne 2 mois

 

 

Publié dans : Non classé | le 21 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »

1er Mois

Des boutons apparaissent encore surtout sur la joue droite .

Les boutons sur la joue gauche sont presque partis.

Toujours la peau sèche, bien boire car on est vite déshydraté ^^

Visite chez la dermato :

* j’avais des saignement de nez, il faut mettre de la Cold cream ou de la flucidine.

* Pr le visage : pas de cold Cream car trop gras mais Clean -C d’Avène matin et soir .

*Pour les lèvres : mettre bépanthém crème si les lévres sont gercés.

* Pour les yeux secs : sérum physiologique matin et soir .

Le traitement marche bien !

Surtout sur le front et le menton.

Pas de RDV pour le 2éme mois .

 

 

Publié dans : Non classé | le 21 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »

Semaine 1

Quelques boutons sont apparus sur les joues, et sur la tempe.

peau légèrement  sèche et mal de dos (peuvent survenir pendant le traitement)

J’utilise comme fond de teint : Vichy Normaderm ( qui n’est plus commercialisé) .

Crème : Avéne Cléanance  matin et soir

Bien mettre du labello plusieurs fois par jour et crème sur les mains car risque de gerçures ( crème avéne cold cream ).

Pr les femmes : contraception obligatoire car risque de malformation sur le fœtus.

Prise de sang ( test de grossesse) à faire une fois par mois : Le test doit être négatif, et une fois que vous avez vos résultats, vous pouvez aller chercher votre médicament avec votre ordonnance et un carnet de suivi ( que le dermatologue et la pharmacie doit signé et tamponné) .

Un suivi du cholestérol et des transaminases doit être fait le 1er mois puis tt les 3 mois.

Pas d’exposition au soleil pendant le traitement ou mettre de la crème indice 50 sur le visage et corps ( car la peau est très fragile).Joue semaine 1 front semaine 1 Semaine 1

 

 

Publié dans : Non classé | le 21 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »

jour J

Front jour J Joue droit jour J       Joue gauche jour J

Voila ma peau avant le traitement :

de gauche à droite : mon front, la joue droite et la joue gauche

Publié dans : Non classé | le 17 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »

15 jours avant le traitement

Ce que je ressens :

De l’angoisse : peur des effets secondaires, surtout de la dépression et des envies de suicides.

De la tristesse : Le regard des autres sur moi , des regards insistants, de pitié, de dégoût parfois …les remarques ( qu’est ce qui t’arrive??? où est passé ta peau de bébé??? )

Du coup, je me renferme, je suis super gênée, je ne pense qu’à mon acné…

Je suis angoissé à l’idée d’aller à un repas de famille ou au boulot.

J’ai envie que tout s’arrête, si je pouvais changer de peau comme de chemise….

 

Du coup , je suis allée voir une dermatologue.

Je vais avoir du Curacné pour 9 mois. Elle me dit que dans 80 % des cas, l’acné ne revient pas !

Il faudra que j’hydrate ma peau, mes lèvres car je vais avoir la peau très très séche.

Publié dans : Non classé | le 17 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »

Précaution d’emploi

Roaccutane® : une révolution sous haute surveillance

Dans les années 1980, un médicament a véritablement révolutionné le traitement des acnés sévères : Roaccutane®. Souvent considéré comme la dernière chance, il est très efficace mais n’est pas dénué de risques. C’est pourquoi, ce traitement est toujours associé à une surveillance régulière. Doctissimo vous dit tout sur cet impitoyable tueur de spots…     

 Molécule active du Roaccutane®, l’isotrétinoïne est un dérivé de la vitamine A acide (également appelée acide tout-trans rétinoïque ou trétinoïne), utilisée pour le traitement de certaines leucémies. Moins toxique que cette dernière, l’isotrétinoïne est néanmoins fortement tératogène, c’est-à-dire à l’origine de malformations foetales, et responsable d’effets secondaires plutôt gênants.

Une efficacité largement démontrée

Le traitement complet et bien suivi par isotrétinoïne entraîne la disparition complète des lésions dans plus de 85 % des cas.

Par la suite, le risque de rechute se situe entre 20 et 40 %. Mais dans deux cas sur trois, elles sont guérissables par d’autres moyens (antibiotiques ou isotrétinoïne en usage local).

Chez la femme, attention danger !

L’isotrétinoïne est hautement tératogène. Elle favorise l’apparition de malformations congénitales notamment du système nerveux, des oreilles et du système cardiovasculaire.

La prescription de ce produit chez la femme est donc soumise à des conditions très strictes :

  • Mise en place d’une contraception efficace un mois avant le début du traitement ;
  • Vérification de l’absence de grossesse au début du traitement par un test de grossesse réalisé par prise de sang ;
  • Explications précises et complètes des risques par le médecin à la patiente ;
  • Accord écrit de la patiente pour le traitement et la contraception ;
  • Maintien de la contraception pendant un mois après l’arrêt du traitement. Le produit s’éliminant lentement, les risques persistent au-delà de sa prise ;
  • Vérification de l’absence de grossesse par un test sanguin cinq semaines après l’arrêt du traitement.

Le suivi du traitement est aussi rigoureux avec une vérification, tous les deux mois, du suivi de la contraception et de l’absence de grossesse par un test sanguin.

Des effets secondaires quasi-systématiques

L’isotrétinoïne présente des effets secondaires fréquents, vraisemblablement dus à son mode d’action. Ils sont caractérisés par une sécheresse de la peau et des muqueuses.

Les plus fréquents sont présents dans plus de 80 % des cas :

  • Lèvres gercées ;
  • Peau sèche ;
  • Démangeaisons ;
  • Saignements de nez.

Enfin, ce médicament peut avoir d’autres effets secondaires qui nécessitent une surveillance :

  • Bilan biologique avec dosage des transaminases, du cholestérol total et des triglycérides en début de traitement et un mois après celui-ci ;
  • Chez les personnes à risques (présentant une pathologie associée : diabète, obésité, alcoolisme, etc.) et les personnes dont le bilan initial présentait des anomalies, cette surveillance est maintenue pendant toute la durée du traitement.

Roaccutane et suicide : la tempête dans un verre d’eau

Fin de l’année 2000, l’annonce de suicides d’adolescents sous Roaccutane© a suscité de vives polémiques aux Etats-Unis. On sait que l’isotrétinoïne peut entraîner des troubles psychiatriques qui se traduisent par une sensation de tristesse, une forte irritabilité, une fatigue inhabituelle, des troubles de la concentration et une perte d’appétit.

Certains patients ont pu être victimes de pensées suicidaires et même passer à l’acte. Face à l’inquiétude du grand public, la prestigieuse Food and Drug Administration reconnaît que face à ces observations ponctuelles, aucune relation n’a pu être scientifiquement démontrée. Ainsi, sans s’alarmer outre mesure, il faut rester vigilant. Si vous vous sentez victimes de troubles de l’humeur et/ou si vous ressentez des idées noires, parlez-en sans tarder à votre médecin.

Compte-tenu de ses effets secondaires et ses précautions d’emploi, l’isotrétinoïne est réservée aux seules acnés sévères. Pour ces maladies cutanées, l’efficacité de ce médicament en fait un acteur incontournable du traitement anti-acnéique.

Publié dans : Non classé | le 17 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »
12

Laurence Combes |
Bienveillance à Soi |
Yoginichan |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Alzheimerinjusticecomprendre
| Les remèdes essentiels d�...
| Ombelico